Mécanisme et fonction du sabot

En situation saine, l'os du pied, appelé troisième phalange, est parallèle au sol. Dans ce cas, l'angle de la couronne avec le sol est de 30 degrés. La paroi du sabot est parallèle à cet os selon un angle de 45 degrés pour un antérieur et 55 degrés pour un postérieur.

 

Qu'est ce que le mécanisme du sabot ?

Le mécanisme du sabot correspond à l'expansion du sabot lorsque celui ci entre en contact avec le sol, et à sa capacité à reprendre sa forme en phase de levé du membre. Ce mécanisme permet au sabot d'avoir une circulation sanguine optimale : le sang entre dans le sabot en phase d'appui pour y apporter les éléments nécessaires aux bons développement des tissus. Il ressort du sabot dans la phase de lever, avec les déchets des échanges métaboliques. les déchets protéiques sont eux utilisés pour fabriquer la corne. Avec une circulation sanguine optimale, le sabot peut fonctionner. Pour que ce mécanisme fonctionne, il faut un équilibre entre la quantité de mouvement quotidienne (minimum 15 km) qui stimule la pousse de la corne, et  son usure  par le sol. Seul le podologue équin formé dispose des connaissances nécessaires à reproduire cet équilibre dans le but d'entretenir ce mécanisme... ou de le réhabiliter pour certain cas graves. Sur cette illustration, on peut observer l'augmentation du flux sanguin en phase d'appui. Toute déformation du sabot viendra nuire à cette circulation de sang et viendra entraver le mécanisme du sabot. Le podologue est là pour vous aider à prévenir ces déformations...Souvent liées à la domestication ou des conditions de vie inadaptées.

Quelles sont les fonctions des sabots ?

  • une bonne traction au sol
  • une protection thermique et mécanique
  • amortissement des chocs jusqu'aux tissus des poumons
  • aider au coeur et à la circulation (le coeur est trop petit pour le cheval, il a besoin de la circulation du sang dans les sabots, qui agissent comme une pompe , pour pouvoir assumer les échanges métaboliques de tout son organisme)
  • élimination des déchets protéiques sous forme de corne.